Le portefeuille rouge

Les doigts habiles de larelieuse du gué viennent de se poser sur un vrai trésor, un exemplaire du Premier Folio de Shakespeare, découvert par une consœur acariâtre. Voilà un travail de restauration inédit pour Mathilde. D’autant qu’un trésor peut en cacher un autre, si l’on gratte la poussière des papiers anciens, si l’on déchiffre les traits de plumes à l’encre passée. Si l’on ouvre le portefeuille rouge.