J'irai jusqu'à la mer

Laurent Hasse part un matin de novembre traverser la France à pied. Sac au dos, il va parcourir, de la frontière espagnole à la mer du Nord, 1 500 km en 82 jours. À l’origine de ce voyage, une nécessité : se sentir pleinement vivant et retrouver le sens de son existence après avoir été victime d’un accident de la circulation qui a failli lui coûter la vie. Partir à pied, les mains vides, c’est aussi partir à la rencontre des autres. De l’aïeule pyrénéenne au gamin des cités, chacun lui ouvre sa porte, le temps d’une soirée, d’une nuit ou d’un café. Chacun lui fait part de ses propres questionnements, convictions émotions. Des inconnus qui en lui laissant voir un peu de leur vie vont éclairer la sienne. Une quête personnelle et une philosophie du bonheur selon les Français.