Une famille passagère

Début septembre 1938, dans la station balnéaire de Margate, un bébé est enlevé par une narratrice anonyme, femme d'âge mûr. En mal d'amour et d'enfant, elle a méthodiquement préparé son geste. À bord de sa voiture, une Austin Ruby transformée en logis roulant, elle fuit de ville côtière en ville côtière, pleine d'attention pour le bébé qu'elle a baptisé Albert, mais de plus en plus désemparée. Va-t-elle rendre l'enfant à ses parents éplorés ou le garder ? Et que signifient pour elle les notions de maternité et de famille ? Dans un style poétique, puissant et concis, l'auteur recrée l'atmosphère des stations balnéaires populaires d'Angleterre à la veille de la guerre, et évoque les tourments d'une femme à la fois lucide et obsédée qui nous entraîne dans son délire réfléchi. Tour à tour brumeux et ensoleillé, comme le temps de cette fin d'été, ce récit tout en subtilité ne dissipe jamais le mystère d'une vie. Poète, romancier, nouvelliste, Gerard Donovan est né en Irlande et vit aujourd'hui aux États-Unis. Julius Winsome, son premier roman, traduit en français et paru au Seuil en 2009, a reçu un accueil chaleureux de la part des critiques et des lecteurs. Traduit de l'anglais par Georges-Michel SarotteGeorges-Michel Sarotte, agrégé d'anglais, docteur ès lettres, a mené une carrière universitaire en France et aux États-Unis. Auteur de deux romans dont La Romanesque (Grasset, 1988, nominé pour le prix Goncourt) et de plusieurs essais sur la littérature américaine, il a traduit de l'anglais une quarantaine d'œuvres. En 2003, il a reçu le prix Baudelaire pour sa traduction de Passagers anglais de Matthew Kneale.