Dispersés

Âgée de quatre-vingts ans, Wardiya quitte à contrecœur son pays natal, l’Irak, pour venir vivre en France auprès de sa nièce. Elle est invitée, un mois à peine après son arrivée, au palais de l’Élysée pour assister à la réception organisée par le président de la République en l’honneur du pape Benoît XVI. Elle fait désormais partie de cette communauté d’Irakiens chrétiens forcés à l’exil, devenus symboles politiques malgré eux.

Wardiya a été une brillante gynécologue dans son pays, depuis son premier poste à Diwaniya jusqu’à son installation à Bagdad. Femme pleine d’idéaux, elle n’a cessé de lutter pour l’amélioration des soins prodigués aux femmes dans une société profondément patriarcale. Attachée à sa terre, elle a vu la société entière se désagréger au fil des conflits, ce qui l'a obligée à fuir, comme ses propres enfants avant elle : Hinda partie s’installer au Canada, Yasmine à Dubaï et Barraq en mission à Haïti.

Loin de la souffrance et des combats, Wardiya et ses proches restent marqués par les souvenirs de cet Irak natal terrassé, et découvrent en même temps les difficultés de la condition d’immigré. Dans un style à la fois direct et poétique, Inaam Kachachi nous raconte l’extraordinaire histoire de cette gynécologue prête à tout pour survivre et exercer dans son pays, prête à le quitter pour continuer à l’aimer en exil. Son récit embrasse des destins multiples et interroge l’identité de ces chrétiens d’Irak, dispersés à travers le monde.