Barbara

« J ’ai une dizaine d’années et je suis à la campagne chez mon oncle et ma tante quand la voix de Barbara entre dans ma vie. Ses mélodies, ses paroles, se mettent à résonner. Tout se densifie.
Longtemps avant la littérature, il y a eu les chansons de Barbara. Elle a bouleversé ma relation au temps, à la vie, aux autres, au secret, à la nature, à l’amour, à la mort. Elle est à l’origine de mon désir d’écrire. “Une femme qui chante”, disait-elle, et ce qu’elle chantait, vingt ans après sa mort, continue d’imprégner des milliers de vies, de les habiter, de les inspirer, de les réconforter du chagrin, de la disparition, de l’absence, de nous dire l’intensité de vivre, la puissance de la mélancolie, de la sensualité, des éternels recommencements. »
Dans ce récit intime en forme d’hommage, Kéthévane Davrichewy mêle sa voix à celle d’une soixantaine d’hommes et de femmes, personnalités artistiques (Sandrine Kiberlain, Vincent Delerm, Carla Bruni, Vincent Dedienne…) ou anonymes, pour qui les textes de Barbara ont compté. Des histoires de vies singulières et inspirantes qui témoignent de l’influence de celle qui a construit une oeuvre d’art, capable de nous sauver.