De la difficulté d’être soi…

Par 21 novembre 2017 à 16:06

Rose est née à la fin du 19e siècle, d’une mère danoise séduisante mais peu aimante et d’un père français tourmenté. La jeune fille est bourlinguée du Danemark à la France en passant par l’Afrique. Mais c’est à Paris qu’elle décide de commencer sa vie d’adulte sitôt la vingtaine franchie. Elle se fera exploiter par la tenancière d’une auberge et elle finira dans une maison d’opium d’où une ancienne connaissance la repêchera. Avec le destin de Rose qui semble alterner entre celui d’une Cosette et celui d’une princesse déchue, Agnès Desarthe nous pose la question de la difficulté d’être soi et de faire fi des vents contraires. Ce récit très romanesque plante très haut le décor du début du 20e siècle. Une richesse et un dépaysement dont on aurait tort de se priver…

Proposé par Françoise Bonvin, Bibliothèques municipales de la Ville de Genève