Manipulateur derrière l’écran

Par 21 novembre 2017 à 16:16

Une idée plutôt originale pour nous faire réfléchir sur les relations amoureuses virtuelles, mais également à notre rapport à la consommation et à la convoitise. "Tu le veux? Je le vole et je te le donne" propose Knut à Sonia. Sans contrepartie financière. Sans "cadeaux" en retour, si ce n'est une simple photo d'elle. Mais cet échange est-il pour autant gratuit?

J'ai eu beaucoup de mal à "rentrer" dans ce roman, j'avais la sensation que quelque chose m'échappait et que je n'avais peut-être pas tout saisi... Il y règne constamment une atmosphère de malaise, très pesante, ce qui n'est pas pour me déplaire. Les deux personnages, de vrais anti-héros, sont aussi agaçants l'un que l'autre, mais au final je dois avouer avoir adoré les détester et pester contre leurs réactions parfois aberrantes. J'ai trouvé cependant qu'il y avait quelques longueurs, et certaines situations, trop répétitives, m'ont donné l'impression que l'intrigue tournait un peu en rond, me laissant un sentiment d'ennui. Au final, une lecture pas désagréable mais qui ne m'aura pas non plus emballée.

Elodie Varrin, Bibliothèque communale de Lutry