Un petit air de Poe

Par 21 novembre 2017 à 16:18

Les 25 nouvelles de ce recueil explorent différentes facettes de la peur. Les "monstres" ici ne sont pas toujours ceux que l'on croit et prennent des formes variées et inattendues : celle du Wenge de la première nouvelle, bestiole étrange au contact de laquelle on libère nos pires instincts, adolescentes hystériques prêtes à tout pour assister au concert de leur idole, médecin peu scrupuleux, inspecteur des impôts sans pitié, amateur de chats en ragoût, consommateurs de prostituées robotisées... et j'en passe. J'ai beaucoup aimé déceler toutes les références aux "monstres" de la culture populaire et la façon dont l'auteur revisite à sa sauce leur histoire, les mettant en scène dans des récits mêlant réalité, absurde et fantastique.

Chaque histoire a un style qui lui est propre : Benni revisite à sa manière le conte pour enfant, le film d'horreur ou le polar, dénonçant avec sarcasme les travers et l'absurdité de notre société.

A la lecture de certaines nouvelles, je sentais planer l'ombre d'Edgar Allan Poe. Quelle bonne surprise de le découvrir en héro d'une des histoires, où Benni nous offre sa version des derniers instants de l’écrivain, se basant sur les faits plus ou moins avérés autour de sa mort.

Impossible de lister ici toutes les nouvelles ou les personnages qui m'ont plus au fil de ma lecture, le mieux que je puisse faire c'est vous encourager à les découvrir par vous-mêmes !

Elodie Varrin, Bibliothèque communale de Lutry