Que sait-on de la vie de ses parents avant notre naissance ?

Par 22 février 2018 à 11:17

“Ma nature d’enfant me donnait à penser qu’en gros, tout allait bien”. Richard Ford délaisse ici la fiction pour rendre hommage à ses parents, en deux textes qui se répondent, l’un autour du père, l’autre de la mère. Un père représentant de commerce qui mourra dans les bras de son fils adolescent. Une mère qui n’a pas eu une vie remarquable, mais “qui a rendu mes attachements les plus sincères”, note le grand écrivain américain, qui se replace “entre eux”, pour interroger le sens de la vie, “où tout s’enfuit ou presque, sauf l’amour”. Des mots qui touchent et interpellent.

Proposé par Elisabeth Vust, Bibliothèques de la Ville de Lausanne (Chauderon)