Une narration parfaitement maîtrisée

Par 28 mars 2018 à 14:10

L’art de l’ellipse, du mystère, de la fausse piste, Camille Laurens maîtrise parfaitement sa narration, jusqu’au choix du titre tronqué. Pour reconquérir un ex-amant, Claire, une femme de 48 ans, invente un faux profil Facebook : elle se fait passer pour une fille de 24 ans. Prise à son propre piège, elle tombe amoureuse d’un ami de son amant, de 12 ans plus jeune qu’elle. N’osant affronter la réalité, elle repousse la rencontre. Quand on pense arriver à l’épilogue, l’auteure introduit une Camille qui anime des ateliers d’écriture dans un hôpital où on retrouve une Claire. Une autre ? La même ? L’auteure s’amuse à nous égarer pour ensuite nous remettre sur ses rails. Elle décline avec habilité, humour et justesse la condition de la femme vieillissante, en particulier ce passage de 49 à 50 ans : « du jour au lendemain, impropre à la consommation ».

Proposé par Roane Leschot, Bibliothèques municipales de la Ville de Genève